Archives de catégorie : Climat

Canicule et pollution : l’inaction du Vaucluse est coupable !

Communiqué à la presse du 30 juin 2019
Le Vaucluse n’est pas à la hauteur du bouleversement annoncé. Toutes les décisions politiques doivent être repensées pour réduire et s’adapter au changement climatique qui nous attend. Selon toutes probabilités scientifiques, dans une vingtaine d’années, l’épisode caniculaire que nous traversons sera la norme. Et que font les pouvoirs publics ? Rien… ou si peu !
Dans notre département, les politiques d’aménagement continuent de faire la part belle au tout voiture. Les transports en commun sont peaux de chagrin, les voies cyclables inexistantes ou presque, les vélos électriques ne sont pas favorisés, des lignes de chemin de fer menacent d’être supprimées, des guichets SNCF fermés et leurs personnels sacrifiés, pas de développement des énergies renouvelables, d’aides à l’isolation thermique des bâtiments, d’application des principes pollueur-payeur et de précaution, de préservation de la biodiversité, de soutiens à l‘agriculture biologique et aux circuits courts… Nos centres-villes et villages suffoquent par manque de végétalisation… et on continue d’abattre les grands arbres !
Partout, la climatisation continue à être priorisée alors qu’à ce rythme, dans une trentaine d’années, elle sera responsable de près de 20 % des émissions mondiales des gaz à effet de serre ; pourtant, de nouveaux procédés utilisant l’énergie solaire pour climatiser sans aucun rejet de HFC font leurs preuves. Qu’attend-on pour en équiper les bâtiments publics ? Grâce à la pression des écologistes, Avignon vient de mettre en place la gratuité des transports publics pendant les pics de pollution. Qu’attend-on pour l’étendre à tout le département ? 
 
En 2020, pour les élections municipales, un tri sélectif devra être fait entre les politicien.ne.s qui récupèrent l’écologie à des fins électoralistes et celles et ceux qui mettront concrètement l’écologie en actes. La canicule et la pollution à l’ozone qui va avec ne sont que des avant-goûts des conséquences du dérèglement climatique. 67 000 morts par an en France liés à la pollution de l’air : ça suffit ! Les écologistes veulent des actes. Des actes pour préserver l’eau, l’air, la terre, le vivant, la santé ! Nous sommes des millions à vouloir une société plus juste, plus écologiste, plus solidaire. Ensemble, nous allons sauver le climat !